Le message mystérieux de Alphonsine Bourdaloue

Plein-cuir bordeaux, cuir basane, cinq nerfs, gardes en soie peinte Plein-cuir bordeaux, cuir basane, cinq nerfs, gardes en soie peinte Plein-cuir bordeaux, cuir basane, cinq nerfs, gardes en soie peinte Plein-cuir bordeaux, cuir basane, cinq nerfs, gardes en soie peinte

Plein-cuir bordeaux, cuir basane, cinq nerfs, gardes en soie peinte

Ouvrage à ne pas lire… d’Alphonsine Bourdaloue.

Par contre, bien regarder les gardes en soie, peintes par ma fille aînée à l’âge de 11 ans.

Pour faire voyager mes reliures

8 Comments

  1. O, l’Oméga, rayon violet de Ses Yeux.
    La perception chromatique de ces pages de garde m’emporte du côté de
    l’alchimie rimbaldienne.

  2. Moi c’est Matisse: »je sens par la couleur. »
    Trouver l’accord entre mon dessin, les couleurs et mon sentiment.
    Les jeunes artistes n’ont pas à craindre de faire des faux pas. »

  3. Et pourquoi pas « le vert paradis des amours enfantines »?
    Le souvenir d’une enfance où demain ressemblait à hier, et où grandir ne voulait pas dire vieillir?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.