Les Matinaux de René Char

Les Matinaux, recueil de poésies de René Char a été publié à la NRF en 1950.

En premier lieu, dans cet article je décrirai la reliure. Puis je parlerai du cuir velours de crocodile qui double la chemise et l’étui. Après j’exposerai le contenu du livre. Enfin je présenterai l’exemplaire.

 I) – Les Matinaux : la reliure

D’emblée, la reliure est un demi-cuir marron à encadrements.

Entre autres, ces encadrements contiennent des figures géométriques faites en peau de saumon  noire, jaune et beige et marron.

Les Matinaux de rené Char: une de reliure                          Les Matinaux de rené Char: quatre de reliure

De plus, ces peaux de poissons, collées bord à bord, sortent des cadres.

Comme d’habitude, elles proviennent des Tannerie de Callac.

En outre, le dos s’orne de 11 nerfs, 5 en haut et 6 en bas, encadrant le titre.

Les matinaux : dos et 11 nerfs.De plus, une tranchefile chapiteau, faite main, marron et noire, supporte la coiffe.

Les Matinaux de rené Char: tête

Enfin, les gardes sont en cuir velours de crocodile. Tout bien pesé, c’est rarissime!

Les Matinaux de rené Char: gardes en velours de crocodiles

 II) – Les Matinaux : chemise et étui

Comme ce livre est suffisamment précieux, (on le verra au IV) il mérite chemise et étui.

Les Matinaux de rené Char: livre chemisé sous étui. Les Matinaux de rené Char: dos. Les Matinaux de rené Char: étui, chemise et livre.

Le dos de la chemise reproduit à l’identique le dos du livre. En effet c’est lui que l’on voit dans la bibliothèque et il doit parfaitement épouser celui du livre.

Les Matinaux de rené Char: dos du livre et de la chemise.En plus de protéger la reliure des frottements, elle protège également le dos du livre de la décoloration due à la lumière. Dans 100 ans ,si le livre existe encore, il sera toujours aussi « frais ».

Enfin les doublures de l’étui et de la chemise sont dans le même cuir velours de crocodile.

Les Matinaux de rené Char: étui et chemise Les Matinaux de rené Char: peau sciée velours de crocodile.

 

 III) – Les Matinaux : le livre

Les Matinaux ce sont les Transparents ou vagabonds qui occupent la place du village au gré des jours et des saisons.

« Les Matinaux », miscellanées poétiques de René Char, reprend surtout des textes publiés entre 1947 et 1949 dans différentes revues telles que les Temps Modernes, Les Cahiers d’Art, Empédocle...

Les Matinaux, photo des Rébanqué

Dans cette édition de janvier 1950 on trouve :

D’abord les poèmes répartis en 5 groupes selon leur forme

1) La sieste blanche

2) Un adieu, un salut.

(l’adieu est pour Artaud mort en 1948, le salut est pour Braque qui participe à la grande exposition d’art contemporain organisé par Yvonne Zervos en 1947)

Les Matinaux, photo d'Yvonne Zervos

3) le consentement tacite

4) Joue et dors

5) Rougeur des Matinaux

Avec pour finir 3 poèmes écrits pour ce recueil :

  • Ils sont privilégies…
  • Pourquoi se rendre?
  • Toute vie…

Par ailleurs, René Char poète Jupitérien fut attiré par la musique, le ballet, le cinéma et le théâtre comme l’illustrent ici La fête des arbres et des chasseurs et l’homme qui marchait dans un rayon de soleil.

« Les Matinaux » a été  traduit dans une trentaine de langues et réédité plusieurs fois en France :

premièrement, dans la collection blanche de Gallimard 3 éditions 1950, 1964 et 1992.

Les matinaux, lettre de Gallimard.

deuxièmement, en livre de poche 4 éditions

troisièmement, l’édition des œuvres complètes dans la Pléiade du vivant de l’auteur en 1983.

Aussi, on notera dans « Rougeur des Matinaux le vers aphoristique n° III, le plus cité du moment, qui inspire à Guillaume Erner cette « humeur du matin sur France Culture ».

C.P.

 IV) – Les Matinaux : l’exemplaire

Les Matinaux de rené Char: une de couverture

Édition originale de ce livre paru à la NRF en janvier 1950 comme le montre « l’achevé d’imprimer » :

Les Matinaux de rené Char: achevé d'imprimer.

Un des vingt-huit exemplaires sur vélin de Hollande Van Gelder, après cinq exemplaires  sur papier Madagascar et avant soixante-cinq exemplaires sur vélin pur fil Lafuma-Navarre.

Les Matinaux de rené Char: intitulé du tirage.

 V) – Aller chez le coiffeur

Par ailleurs, cette photo me fait penser que je dois me faire couper les cheveux !

Les Matinaux de rené Char: ombre du relieur.

Pour faire voyager mes reliures

4 Comments

  1. Le glacis de cette rhapsodie de formes, de couleurs et de matières est un délice.
    Seule la sensibilité reptilienne du crocodile peut s’accorder à celle du « lézard amoureux ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.