En trente-trois morceaux par René Char

En trente-trois morceaux par René Char paru en 1956 chez GLM  I) – En trente-trois morceaux, la reliure En premier lieu, on voit que l’on a affaire à un plein cuir noir. De plus, ce plein-cuir est orné de mosaïques cernées bordeaux en forme de portions de demi-disques. Ces arcs de cercles m’ont étés inspirés …

Plus

Les Matinaux 2 de René Char

Les Matinaux 2, recueil de poésies de René Char a été publié à la NRF en 1950. Reliure inspirée par le travail du peintre Piet Mondrian. Premièrement, dans cet article, je décrirai la reliure. Puis je parlerai  de la chemise et de l’étui. Après, j’exposerai le contenu du livre. Enfin, je présenterai l’exemplaire.  I) – …

Plus

Le Poème pulvérisé et son arrière-histoire de René Char

Le Poème pulvérisé et son arrière-histoire de René Char, deux livres que j’ai reliés pareillement. Dans cet article je parlerai essentiellement des reliures. Pour ce qui est des livres on pourra lire les articles que je leur ai consacrés : D’abord, pour « le Poème pulvérisé » on pourra cliquer ici. Ensuite, pour « L’arrière-histoire du Poème pulvérisé …

Plus

Le Poème pulvérisé 2 de René Char

Le Poème pulvérisé 2, deuxième exemplaire de cet ouvrage que je possède. Dans cet article : Premièrement, je parlerai de la reliure, deuxièmement, de l’ouvrage.  I) – Le Poème pulvérisé 2 : la reliure a) La reliure Comme on peut le voir il s’agit d’un demi-cuir oasis vert avec décors mosaïqués en relief. En outre, …

Plus

Les Matinaux de René Char

Les Matinaux, recueil de poésies de René Char a été publié à la NRF en 1950. En premier lieu, dans cet article je décrirai la reliure. Puis je parlerai du cuir velours de crocodile qui double la chemise et l’étui. Après j’exposerai le contenu du livre. Enfin je présenterai l’exemplaire.  I) – Les Matinaux : …

Plus

Feuillets d’Hypnos de René Char

« Feuillets d’Hypnos, 1943-1944 » de René Char a été publié à la NRF en 1946 sous le nom de « Feuillets d’Hypnos ». Cette édition ne contient donc pas la dédicace postérieure à Albert Camus.  I) – La reliure de « Feuillets d’Hypnos » Il s’agit d’un plein maroquin rouge sous étui, reliure janséniste. Gardes en soie verte (moire), listels marrons, …

Plus