Charles Péguy : Cinq prières …

Cinq prières dans la cathédrale de Chartres par Charles Péguy. D’abord, je décrirai la reliure de ce livre, un plein-cuir gris taupe mosaïqué. Puis, je parlerai de l’ouvrage. Alors, C.P. en fera la genèse.  I) – Cinq prières, la reliure Premièrement, il s’agit d’un plein cuir gris taupe  avec un dos à cinq nerfs. Deuxièmement, …

Plus

Tolstoï vivant par André Suarès

Suarès a écrit « Tolstoï vivant » en 1910 alors que Tolstoï vient de mourir (novembre 1910). Ce texte fut publié aux « Cahiers de la Quinzaine » de Charles Péguy en février 1911. Notamment Suarès y étudie la personnalité de Tolstoï en 2 parties : D’abord « pour Tolstoï » ensuite « contre Tolstoï » Ici une photo de Tolstoï jeune : …

Plus

Technique de la pose des gardes en soie

La pose des gardes en soie est réservée à une reliure de luxe, elle permet d’avoir des gardes élégantes et variées. Dans cet article je vais décrire la technique délicate de la pose des gardes en soie. Par ailleurs pour cet article je m’appuierai sur les photos des gardes en soie que j’avais posées sur …

Plus

L’ordination de Julien Benda

L’ordination a été écrit par Julien Benda en 1911. Dans le tome 1 il y raconte la passion de Félix pour Madeleine, pour laquelle il quittera sa famille. Il quittera également ses amis, ses passions littéraires etc  Bref sa classe. Puis il reviendra à la case départ en s’éloignant d’elle. Ensuite dans le tome 2, …

Plus

Douze cent mille de Luc Durtain

Douze cent mille est un roman écrit par Luc Durtain dans les tranchées de la Grande Guerre. Il  sera publié en 1922.  I) – Douze cent mille : la reliure Plein cuir vert foncé, orné sur chaque plat du signe de Kish-oskh, inventé par Hergé pour « Les cigares du Pharaon », 4ème album de BD des Aventures …

Plus

Feuillets d’Hypnos de René Char

« Feuillets d’Hypnos, 1943-1944 » de René Char a été publié à la NRF en 1946 sous le nom de « Feuillets d’Hypnos ». Cette édition ne contient donc pas la dédicace postérieure à Albert Camus.  I) – La reliure de « Feuillets d’Hypnos » Il s’agit d’un plein maroquin rouge sous étui, reliure janséniste. Gardes en soie verte (moire), listels marrons, …

Plus