Les Lettres de guerre de Jacques Vaché

I – L’auteur de « Lettres de guerre »

Jacques Vaché (septembre 1895 – janvier 1919), alias – Jacques Tristan Hilar – Jean Michel Stogoff – Harry James.

photo de jacques Vaché

Auteur de seulement quelques poèmes, dessins et d’une correspondance capitale« Lettres de guerre », il aura inspiré le plus grand mouvement littéraire du 20ième siècle : « Le surréalisme ».

En septembre 1915 , à Tahure, une balle ricoche sur son sac à grenades. Sévèrement blessé il échappe au »grand équarrissage » pour être soigné à l’hôpital par André Breton, Paul Fraenkel et Jeanne Derrien.

En juin 1916 il est renvoyé au front.

En 1917 a-t-il vraiment tiré un coup de revolver à la première des « Mamelles de Tirésias d’Apollinaire » comme le dit Breton?

Il meurt d’une surdose d’opium, alors qu’il fêtait sa démobilisation.

Extraits de presse relatant sa mort : coupure-presse-mort-reliure-art-vache-lettre-guerre-breton-surrealiste-ardoise-demi-cuir-9

En 1919, Breton bouleversé par la mort de Vaché publie et préface les « Lettres de guerre« .

Vaché et Breton se sont connus deux mois à Nantes, se sont rencontrés 2 ou 3 fois et se sont écrit quelques lettres.

Vaché a fasciné Breton qui en a fait un mythe.

breton-reliure-art-vache-lettre-guerre-breton-surrealiste-ardoise-demi-cuir-8

Dans son livre « Jacques Vaché » Bertrand Lacarelle analyse ce magnétisme en évoquant

– Le dandysme de Vaché

– L’écriture automatique que Jacques Vaché avait pratiqué avec ses amis Lycéens : Les « Sârs ».

– Son admiration pour Jarry contre Mallarmé et Rimbaud.

– Sa définition de l' »Umour » qui engendrera « l’anthologie de l’humour noir ».

Il faut lire les « Lettres de guerre » éruptives, rythmées par une ponctuation et une typographie particulières, illustrées de dessins acérés, iconoclastes par rapport aux lettres classiques des poilus.

lettre-reliure-art-vache-lettre-guerre-breton-surrealiste-ardoise-demi-cuir-1 dernier-poeme-reliure-art-vache-lettre-guerre-breton-surrealiste-ardoise-demi-cuir-7

II – La reliure de  » Lettres de guerre »

dos-reliure-art-vache-lettre-guerre-breton-surrealiste-ardoise-demi-cuir-6 etui-reliure-art-vache-lettre-guerre-breton-surrealiste-ardoise-demi-cuir-3 plat-ardoise-reliure-art-vache-lettre-guerre-breton-surrealiste-ardoise-demi-cuir-4

Demi-cuir beige, plats en ardoises de Maël-Carhaix, percées de disques laissant apparaitre la jaquette du livre. (Les ficelles et le cuir sont collés sur l’ardoise grâce à de la colle époxy) .

Tranchefile bicolore noire-beige en cuir.

tete-reliure-art-vache-lettre-guerre-breton-surrealiste-ardoise-demi-cuir-5

III – Le livre

une-couverture-reliure-art-vache-lettre-guerre-breton-surrealiste-ardoise-demi-cuir-13 4-couverture-reliure-art-vache-lettre-guerre-breton-surrealiste-ardoise-demi-cuir-11

Un des 150 exemplaires sur vélin Crèvecœur du Marais après 10 sur pur fil vergé d’Arches.

Édition originale avec 4 préfaces d’André Breton publiée en avril 1949 à Paris chez Kéditeur.

 

 

 

Pour faire voyager mes reliures

9 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.