Carnets de notes (2007-2008) : Épisode 2

Ces carnets de notes (2007-2008) sont les deux premiers de cette série. Avant tout : les règles du jeu.

D’abord je les décrirai, puis je les comparerai finement pour voir si les 2 reliures sont vraiment identiques.

 I) – Carnets de notes (2007-2008), la reliure

D’emblée, on voit qu’il s’agit de deux Bradel pleins-cuirs en chèvre oasis jaune, ornés de mosaïques de carrés en chagrin noir de différentes tailles.

Carnets de notes (2007-2008), les 2 reliures côteà côte        Carnets de notes (2007-2008), carnets superposés

Étant donné que ces carnets étaient destinés à être ouverts très souvent la technique du Bradel s’imposait.

De plus, les têtes dorées à l’or fin et les tranchefiles en cuir bicolores jaune-noir, en font des objets de luxe.

Carnets de notes (2007-2008), tranchefiles et tête or Carnets de notes (2007-2008), tranchefiles et tête or Carnets de notes (2007-2008), têtes de biais

 

En outre, les gardes couleurs  en papier marbré de chez Relma renforcent les reliures.

Carnets de notes (2007-2008), gardes couleur      Carnets de notes (2007-2008), gardes couleur

Par ailleurs, voici des exemples de l’utilisation des carnets des carnets.

A gauche le mien, à droite le sien.

Carnets de notes (2007-2008), mon contenu Carnets de notes (2007-2008), son contenu

Étant donné l’utilisation intensive de ces carnets, il s’avère que  les reliures ont bien tenu le choc.

 II) – Carnets de notes (2007-2008), la comparaison

A défaut d’être un principe « les deux font la paire » est la règle.

Donc, dans chacun des articles de cette série, je comparerai les 2 reliures de la manière la plus précise possible.

Pour cela, je m’inspirerai d’une technique utilisée par Tintin dans  Le secret de la licorne d’Hergé  .

Carnets de notes (2007-2008), tintin Carnets de notes (2007-2008), procédé Tintin

En effet, comme les reliures ne sont pas superposables je vais devoir superposer leurs calques.

Primo : avoir des photos prises exactement du même endroit des 2 reliures grâce à un dispositif que j’ai créé et que je présenterai dans un prochain article.

Carnets de notes (2007-2008), machineSecundo, les imprimer pour les décalquer.

Carnets de notes (2007-2008), photocopies Carnets de notes (2007-2008), fabrication des calques

 

Carnets de notes (2007-2008), 2 calques Carnets de notes (2007-2008), 2 calques

Après cela, superposer les calques :

Carnets de notes (2007-2008), 2 calques superposés  Pour finir, les comparer.

On peut voir que les 2 décors sont très proches quoique un peu décalés. Est-ce dû au mauvais positionnement de la maquette sur les livres?

Donc, pour le vérifier, je coupe les calques en 2 et je superpose les 4 motifs.

Carnets de notes (2007-2008), 4 calques  Carnets de notes (2007-2008), 4 calques

Quand on pense qu’il y a eu 8 passages des fers, à partir d’un calque unique, pour arriver à ce résultat, je peux m’estimer fier du travail.

 III) – Carnets de notes (2007-2008), conclusion

En l’occurrence, les deux font la paire!

 

Pour faire voyager mes reliures

3 Comments

  1. Excellente technique pour valider un travail de précision !!! Question : pourquoi les gardes en papier renforcent-elles les reliures ?

  2. Vive la symétrie!
    Avec un tel prof et de pareils carnets vos élèves et leurs notes ne pouvaient qu’être qu’excellents.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *