Recension de mon matériel de reliure; gros matériel, S1E09

Les articles sur la recension paraissent les premiers et troisièmes mardi de chaque mois. (Fermé au mois d’aout)

Dans cet article je recense le gros matériel de reliure :

  • machine à relier,
  • cisaille,
  • presse à percussion,
  • cousoir.

Gros matériel, vue d'ensemble.

De gauche à droite : la machine à relier, la cisaille fixée sur une table et la presse à percussions fixée également sur une table.

Articles précédents :

 I) – Gros matériel :  Machine à relier

Cette machine à relier possède 3 fonctionnalités

Premièrement l’endossage :

Gros matériel, relieuse professionnelle en position de rognage.

Deuxièmement, après basculement, le rognage :

Gros matériel, relieuse professionnelle en position de rognage.

Enfin, après relevage, la mise en presse :

Gros matériel, relieuse professionnelle en position de presse.

Il s’agit de la « DANTON PROFESSIONNEL » de chez Relma dont voici la présentation :

Gros matériel, relieuse professionnelle catalogue Relma

 

 II) – Gros matériel : cisaille

Quant à cette robuste cisaille fixée sur un solide établi, elle permet de couper tous les papiers et cartons, y compris les plus épais.

Gros matériel, cisaille

Il s’agit de la « TYPE 49 » de chez Relma dont voici la présentation :

Gros matériel, cisaille catalogue Relma.

 III) – Gros matériel : presse à percussion

Cette presse, fixée sur une robuste table, a une capacité de 3 tonnes. Toutefois, on peut très facilement doser la pression grâce aux nombres de percussions frappées.

Gros matériel, presse.  

Elle provient de chez « Rougier & Plé » (elle n’est plus fabriquée).

 IV) – Gros matériel : cousoir

Gros matériel, cousoir.

De fait, ce cousoir est assez grand pour relier la plus part des livres normaux.

 V) – Gratuité de ce matériel

Et pourtant tout ce matériel ne m’a pas coûté un cent !

En effet dans les années 1980, j’enseignai dans un lycée-collège à Neuilly ; à cette époque l’enseignement des travaux manuels a été supprimé et remplacé par l’enseignement de la technologie.  Or dans cet établissement, les travaux manuels consistaient en des cours de reliure (époque bénie) et en conséquence, tout le matériel de reliure a été jeté à la poubelle pour laisser place à des appareils électroniques. C’est ainsi, et heureusement pour moi, que j’ai pu en sauver une petite partie.

Néanmoins, à cette époque, j’avais déjà commencé à prendre des cours de reliure et cette manne m’a offert une autonomie qui a amplifié ma passion.

Pour faire voyager mes reliures

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *