Astronomie de Lalande

Astronomie de Lalande, troisième édition revue et augmentée, publiée à Paris en 1792, chez la Veuve fffffDesaint, rue du Foin Saint-Jacques.

De l’imprimerie de P. Didot l’ainé.

En premier, dans cet article, je décrirai les 3 reliures.

Puis, je présenterai le livre.

Alors, j’évoquerai les restaurations que j’ai faites.

Enfin je décrirai la palette que j’ai fait faire.

  I) – Astronomie de Lalande, la reliure

Astronomie de Lalande. Astronomie de Lalande. Astronomie de Lalande.

Description des livres : Paris, Desaint et Didot l Aîné, 1792., 1792. Trois volumes in-4 de T(1), LXVI (préface), (suivi de Tables astronomiques ) 378 pp. ; T(2), 727 pp. ; T(3), 737 pp. L’illustration se compose de 44 planches. Très pâles mouillures marginales et deux trous de vers en marge inférieure au tome III sans atteinte au texte, rares piqûres, sinon intérieur frais. Plein veau marbré, dos à nerfs orné de caissons fleuronnés, pièce de titre et tomaison de maroquin rouge et marron, roulette bordant les 6 plats. Restaurations (coiffes, décor, charnières et coins) voir IV). Reliure de l’époque.

Les gardes sont en papier cuve main :

On peut voir en regardant les tranches qu’elles ont étés décorées à la cuve mais le temps passant il ne reste plus que les traces, en noir,  de la couleur rouge initiale :

Tranches.

  II) – Astronomie de Lalande, le livre

a)L’auteur

Joseph-jerôme Le François de La Lande (1732-1807), en bref : Lalande.

Pour mieux l’apprécier lire « Un astronome des lumières », sa biographie écrite par Simone Dumont et préfacée par J.C. Pecker.

On peut aussi consulter l’article de Wikipédia en cliquant ici.

Mais qui est Lalande?

L’astronome immortalisé par Fragonard :

portrait de Lalande par Fragonard.

L’astronome sculpté par Houdon :

Buste de Lalande par Houdon.En effet, de l’astronomie il incarne entre autres :

  • D’abord, l’attention portée aux instruments d’observation
  • Ensuite, la précision des repérages nocturnes d’étoiles, de comètes et de planètes
  • Enfin, la maitrise de calculs longs et fastidieux.

Parmi ses contributions scientifiques on peut retenir :

-à 20 ans ses résultats (384352 km) pour la distance Terre-Lune.

-en 1759, avec Madame Lepeaute des calculs difficiles et pénibles (même avec les récents logarithmes) permettent d’annoncer le passage, un mois avant, au perihélie de la comète de Halley. Pour Lalande c’est la gloire. Pour Newton et sa théorie la consécration.

-et surtout son catalogue d’étoiles.

b)Le livre

Dés sa parution ce livre est considéré comme la bible de l’astronomie.

Une œuvre monumentale « J’entrepris donc de rassembler en un seul corps tout ce que l’on savait d’astronomie, sans omettre aucune des branches de cette vaste Science…. ».

Effectivement on y trouve ses cours au Collège de France où il enseigna durant 46 ans : cours théoriques, histoire de l’astronomie, méthodes d’observation, de calcul, catalogue d’instruments, éphémérides etc.

D’abord en 1764 2 volumes.

La parution connait un tel succès qu’une deuxième édition revue et corrigée est établie.

Après en 1771 nouvelle édition cette fois en 3 volumes. Nouveau succès.

Il faut noter qu’à chaque parution Lalande aborde les nouvelles découvertes, répond aux remarques et aux critiques qu’il sollicite, et corrige les erreurs avérées.

Ensuite, en 1792, (tandis que ses élèves Mechain et Delambre partent à la conquête du mètre en plein chaos révolutionnaire), parait l’édition présente en 3 volumes. Lalande précise qu’il s’y trouve : « Le résultat de tout ce qui s’est fait d’important depuis 2500 ans ».

On remarquera le nom de l’auteur selon le décret du 20 septembre 1792. Il s’agit de son nom d’état civil.

nom d'état civil de Lalande

Voici son nom en 1771

Edition 1771 c)Les illustrations

Comme indiqué plus haut ces livres contiennent 44 planches dont voici quelques exemples :

Illustration.                            Illustration.                                                              Illustration.

  III) -Astronomie de Lalande, la restauration

Ces livres ayant été beaucoup utilisés, ils étaient, quand je les ai achetés, dans un état pitoyable.

Je ne les ai restaurés que parce que ils étaient complets y compris les 44 illustrations.

Il a fallu que je les recouse partiellement, que je refasse les coiffes et les mors avec un cuir proche.

J’ai également du retirer les gardes d’origine car certaines étaient trop abimées et il n’y aurait plus d’unité sur les 3 tomes :

Papier cuve original. Papier cuve original. Papier cuve original. Papier cuve original.

J’ai conservé ces papiers. Plus tard j’en ai utilisé certains pour restaurer 2 livres de cette époque.

Il a fallu aussi compléter les manques de la roulette en faisant faire une palette.

  IV) – La palette

Pour reproduire les motifs manquants j’ai fait faire par Alivon une palette avec exactement les mêmes motifs que la roulette d’origine.

Il m’a juste fallu fournir une reproduction du motif;

Le résultat fut parfait et le prix très abordable :

                                                                                         

Gloire à Lalande!

 

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.