Toutes les Suédoises s’appellent Ingrid

Toutes les Suédoises s’appellent Ingrid

D’abord, dans cet article, je décrirai la reliure du livre.

Puis, je parlerai du livre.

Enfin, j’évoquerai l’auteur « Patrice Louis », mon frère chéri décédé, le 17 novembre 2021 d’un cancer au poumon.

 I) – Toutes les Suédoises s’appellent Ingrid, la reliure

Toutes les Suédoises s'appellent Ingrid, de Patrice Louis.Comme on peut le voir, il s’agit d’un Bradel plein-tissu.

Les gardes couleur, à base de bleu, sont en papier marbré fait main.

Toutes les Suédoises s'appellent Ingrid, gardes couleur.     Toutes les Suédoises s'appellent Ingrid, gardes couleur.

La tête est doré à la teinture « or », elle se termine par une tranchefile mécanique.

Tête or                          Tête or.

Les deux plats comprennent une incrustation de la photo en une du livre, représentant une jeune-femme blonde faisant de la balançoire et sensée représenter une suédoise type.

Ingrid                                       Ingrid

Bien sûr elle s’appelle Ingrid.

 II) – le livre

Septième ouvrage écrit par Patrice Louis.

Édition originale parue chez arléa en 2004.

Cependant, une édition de poche sortira l’année suivante :

Edition de poche.La quatrième de couverture, commune à ces deux éditions, résume bien le livre :

 » Par valises entières, nous accueillons chez nous les mots venus d’ailleurs, et ces apports fructueux apportent à la langue française des nuances, des spécificités qui lui étaient bien souvent inconnues. Le monde s’invite chez nous à travers les mots que nous lui avons empruntés.

Que devons-nous et à qui ? N’en déplaise aux frileux, qui ne voient le français que comme une citadelle assiégée, l’apport est varié, riche et le plus souvent savoureux. Même si, à la richesse du vocabulaire accouru de toute la planète, se mêle parfois la honte devant les épithètes dont on affuble les populations venues avec lui.

Dans toutes les suédoises s’appellent Ingrid, Patrice Louis recense les contributions de chaque pays à l’enrichissement de la langue française, par thèmes, de la vie sociale à la vie privée, en passant par les règnes – minéral, végétal, animal – , les particularismes  culturels, les comportements humains, les habitudes alimentaires, les métiers et les loisirs.

Et pour parfaire ce tour du monde, le livre se termine par un répertoire d’expressions latines d’usage courant aujourd’hui encore. »

 III) – L’auteur

Pour en savoir beaucoup sur l’auteur Patrice Louis (1947-2021), cliquez sur son nom!

Pour en savoir encore plus contactez moi!

One Comment

  1. Bel hommage Olivier.
    Malgré la fatigue de cette première journée de déménagement, le souvenir de son bonheur quand il découvrait une pépite, son amour de la langue, sa joie d’écrire, son rôle de passeur de savoir, tout cela est mêlé je pleure, peut être parce que mon amour pour lui est partagé.
    Merci et tendre baisers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.