S1E04 – « L’art d’être grand-père », première esquisse

Je suis allé voir ma voisine, amie et relieuse Mme Uberschlag qui ne concourt pas pour la Biennale Mondiale de Reliure d’Art 2017.

Elle m’a donné le conseil de considérer ma reliure non comme une reliure de concours mais comme un livre que je donnerai à Apolline plus tard, et donc très lié à elle.

Certes lui ai-je répondu, mais il y a aussi le concours, même si je ne me fais pas la moindre illusion.

Bilan des courses : l’esquisse ci-dessus, à retravailler bien sûr.

Il y a aussi beaucoup de questions en suspens mais il n’y a pas le feu car je peux continuer la reliure jusqu’à la confection de la tranchefile sans prendre de décision.

Premier brouillon

Bureau en désordre : amas de feuilles, règles, ciseaux        Feuille avec calculs mathématiques et calculatrice Casio

Premier ratage

Stylo doré qui fuit sur une photo

Suite à la fuite de mon stylo « or », je dois recommencer.

Choix des dimensions de la photo

Photo

Il reste un gros problème : je n’ai toujours pas l’aval de la mère d’Apolline pour utiliser cette photo. Peut-être accepterait-elle que je floute la photo sur le blog, mais… que je fasse la reliure avec?

Je l’ai vue hier mais je n’ai pas osé lui poser la question, de peur qu’elle me dise non. Je ne veux lui causer nulle peine même légère (en plus, ce blog lui doit tout).

Tout savoir sur la Biennale 2017

La suite au prochain épisode / S1E05

Pour faire voyager mes reliures

4 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *