S1E05 – « L’art d’être grand-père », grecquage

Le grecquage est une des étapes de la reliure d’un livre : il s’agit de préparer le logement des ficelles par de petites entailles pratiquées sur le dos du livre (sillons en forme de « V ») à l’aide d’une scie à grecquer.

Matériel nécessaire

Grecquage : matériel de reliure

Sortie de presse

Vue des feuillets du livre, recouverts de papier kraft

Mise en presse

Grecquage : alignement des feuillets du livre Grecquage : mise sous presse Les feuillets du livre sont mis en presse, le dos est horizontal

Les plats débordent du volume d’une dimension que l’on appelle la chasse.

Pour ce livre (petit in-4 carré), je choisis : 4mm.

Tracé des grecques

Représentation des tracés à effectuer sur le dos du livre pour déterminer les traits où doit passer la scie à main

  1. 2 chasses en tête, A, 3 chasses en queue, B
  2. Diviser, au compas, en 6 parties égales entre A et B
  3. Descendre d’une chasse vers la gauche : A -> A » et B -> B »
  4. Grecquer droit en A » et B »
  5. Grecquer en V, en C, D, E et F car je coudrai sur 4 ficelles.

On voit le dos des feuillets sur lesquels sont tracés les traits indiquant le passage de la scie Tenue de la scie à main par le relieur en vue du grecquage La main du relieur tient fermement la scie à main afin de scier le dos du livre de manière nette

Résultat suite au grecquage

Le dos des feuillets du livre a été scié 4 fois pour prévoir le passage des coutures

Plus d’informations sur cette technique de reliure sur Wikipédia.

Tout savoir sur la Biennale 2017.

La suite au prochain épisode / S1E06

7 Comments

  1. Wouah ! C’est bien une méthode de mathématicien !
    C’est beaucoup plus simple avec un gabarit de grecquage, non ?!

    • Ah non je ne suis pas d’accord, d’abord parce que c’est très rapide et que je n’aime pas le gabarit qui ne tient pas compte du rognage, qui positionne mal les nerfs et enfin qui impose la chasse. Même si ce n’est pas essentiel.

  2. Vous évoquez le « rognage ». Est-ce à dire que vous utilisez encore le fût à rogner ? Je pensais qu’il s’agissait d’une pratique d’un autre âge. Dans notre atelier, nous utilisons un massicot. Sans doute le rendu n’est-il pas le même (je veux bien croire qu’il est sans doute plus soigné avec l’utilisation d’une presse à rogner). Bonne soirée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *