« trop de fleurs » de Jules Verne

« trop de fleurs est le récit des difficultés qu’éprouve Jules Verne à écrire un discours pour la société d’horticulture de Picardie alors qu’il ne connait rien à la botanique.

Je me propose de l’offrir à un « Vernien » le 30 janvier 2017, date anniversaire due la parution du premier livre de Jules Verne (Cinq semaines en ballon publié le 30 janvier 1863).

Problème :  ma doreuse sur cuir a la grippe!

Je vais donc pour la première fois de ma vie le titrer moi-même.

 – I) Dorure des plats de « trop de fleurs »

Point de départ : un plein cuir rouge.

D’abord faire une maquette.

Plein cuir rouge non encore nidécoré ni titré. Essais variés de décor

Puis la dessiner sur du simili-japon et choisir les fers. Ici 3 suffisent.

Avant d’utiliser le papier collant pour fixer la maquette, je « l’atténue » en le passant plusieurs fois sur mon pantalon.

Papier calque pour le nom de l'auteur.Fers utilisés dans le réchaud.

Appliquer les petits fers sur des rouleaux d’or et marquer le nom de l’auteur en arc de cercle.

A mi-chemin je teste la qualité du marquage, j’effacerais avec une gomme douce les éventuelles bavures.

Début du marquage du nom de l'auteur : Jules "Trop de fleurs" nom de l'auteur sur le plat

Même chose pour le titre du livre.

Calque utilisé pour marquer "trop de fleurs" 3trop de fleurs, marquage de "trop de".

Ne pas oublier le « ! » et rajouter une fleur sur la 4 de reliure.

Marquage de" trop de fleurs" Trop de fleurs de Jules Verne, plein-cuir-rouge, titre et décor à l'or fin, ajout de "!" et d'une fleur.

 – II Dorure du dos de « trop de fleurs »

Je n’ai que 3 polices de caractère et je vais choisir la « 1696 C32 » de chez Rougié et plé.

Police de caractère.

Pause du film, essai de température. Le nom de l’auteur est nettement de guingois; tant pis.

>Rouleau d'or pour le dos Composteur en action Nom de l'auteur poussé sur le dos.

Même chose pour le titre du livre.

Rouleau d'or pour le dos. Titre du livre poussé sur le dos

Et voilà le travail! On voit bien que je ne suis pas un professionnel mais j’étais « poussé » par le temps.

Reliure terminée – III La reliure de « trop de fleurs »

Plein-cuir (chagrin) rouge à 5 nerfs, gardes en papier Annonay bicolore rouge-noir,tranchefile cuir rouge.

tranchefile cuir rouge

Le livre ne comprenant que 46 pages, j’ai du mettre 2 fois 2 cahiers de 4 feuilles en gardes blanches pour obtenir un dos galbé.

 – IV Le livre

Amusant récit de Jules Verne racontant ses difficultés à écrire un discours pour la société d’horticulture de Picardie alors qu’il ne connait rien à la botanique.

une de couverture quatre de couverture

in-16, achevé d’imprimer en octobre 2012 pour « la petite collection du sonneur » des éditions du sonneur.

Reliure avec une bouteille d'encre Waterman.

 

Pour faire voyager mes reliures

12 Comments

  1. Ce petit livre a piqué ma curiosité. Je l’ai commandé sur Amazon !

    C’est bien, parfois, d’être « poussé » par le temps !

  2. Merci Olivier pour ce bouquet bien garni et savoureux à souhait. Je n’en demandais pas tant !
    Des sarcocarpes sur des branches de tilleul de Hollande, cela laisse rêveur !
    :-))
    Une bien belle découverte qui donne envie de lire (ou de relire) Jules Verne !

  3. Comment parler en public quand on a rien à dire?
    Très simple: étudier la rhétorique avec Cicéron et utiliser cet art avec une énergie jubilatoire et foutraque comme dans ce discours de Jules Verne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.