Le poème pulvérisé 1 de René Char

Le poème pulvérisé 1 a été publié en 1947. Il regroupe les poèmes de René Char de 1945 à 1947. (s’ouvre dans une nouvelle fenêtre)

 I) – Le poème pulvérisé 1 : la reliure

   a) Description

Comme on peut le voir il s’agit d’un patchwork de cuirs, de 5 couleurs différentes.

En effet on y trouve : de l’orange foncé, du brun argile, du brun foncé, du Bordeaux et du rouge trafic.

Le poème pulvérisé 1 de rené Char, décor.Les pièces de cuir, cousues entre elles au fil noir, sont de forme géométrique ( triangles ou quadrilatères).

Le poème pulvérisé 1 de rené Char, titre à la chinoise.

En outre, le dos est lisse.

Par ailleurs la doreuse sur cuir a titré à la chinoise.

Enfin, la tranchefile chapiteau bicolore rouge-brun, faite main, renforce le dos.

Le poème pulvérisé 1 de rené Char, tranchefile.Voici un détail de la couture : point surjet au fil « chinois noir ».

Le poème pulvérisé 1 de rené Char, détail de la couture du patchwork.

   b) Réalisation

Cette réalisation est plutôt complexe, c’est pourquoi j’en ferait un article plus tard.

 II) – Le poème pulvérisé 1 : le livre

En 1945, la guerre est finie. Après le succès retentissant de « Seuls demeurent » (publié en février 1945 aux Éditions Gallimard) René Char est reconnu comme un grand poète. Il a 38 ans.

D’ailleurs, en septembre 1945, Georges Mounin enthousiaste interroge « Avez-vous lu Char? » dans son livre :

le poème pulvérisé

Après « …les horloges dont les aiguilles s’entrechoquent aujourd’hui sur le cadran de l’homme. » Feuillets d’Hypnos(26)

Voici le retour à Nietzsche donné par l’argument de son nouveau livre : Le Poème pulvérisé « Comment vivre sans inconnu devant soi? ».

Finalement, « le Poème pulvérisé » contient 19 textes écrits entre 1945 et 1947 : poèmes, prose poétique, vers aphoristiques et apophtegmes.

Le poème pulvérisé 1Mais que G. Gallimard se console, en 1948 il éditera « Fureur et Mystère » qui reprendra dans l’ordre : Seuls demeurent, Feuillets d’Hypnos, Les loyaux adversaires, Le Poème pulvérisé et La fontaine Narratrice.

En fait,  « Le Poème pulvérisé » est d’abord un texte poétique qui parait en septembre 1945 dans les « Cahiers du Sud » n°279. R. Char l’a repris sous le titre « J’habite une douleur ».

Le poème pulvérisé1

Ensuite, R. Char l’a repris sous le titre « J’habite une douleur » dans le recueil « Le poème pulvérisé ».

Et pour finir une petite remarque personnelle : Parmi les grands poèmes de R.Char, dans ce recueil on trouve « Jacquemart et Julia ».

Curieusement,  Alain Corbin ne le cite pas dans son dernier livre « La fraicheur de l’herbe ». Il lui préfère des extraits de « Feuillets d’Hypnos ».

C.P.

 III) – Le poème pulvérisé 1 : l’exemplaire

« Le poème pulvérisé » a été publié chez Fontaine en Mai 1947.

Le poème pulvérisé 1 de rené Char, une de couverture.

Édition originale.

Un des 1200 exemplaires sur simili-japon après 65 exemplaires sur pur fil Johannot à la forme, seuls grands papiers.

Le poème pulvérisé 1 de rené Char, bon à tirer.

A suivre…

 

Pour faire voyager mes reliures

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.