L’Étranger d’Albert Camus

L’Étranger d’Albert Camus, dans cet article je décrirai d’abord la reliure.

Puis j’évoquerai le livre.

Enfin je parlerai de l’exemplaire.

Si vous voulez tout savoir sur la fabrication de cette reliure, alors cliquez ici pour avoir accès aux 14 articles la décrivant.

 I) – L’Étranger d’Albert Camus, la reliure

L’Étranger d'Albert Camus, la reliure.reliure.D’abord, comme on peut le voir, il s’agit d’un plein cuir bleu roi. On notera que le cuir utilisé est de l’oasis.

J’ai incrusté, sur les plats, des photocopies sur parchemin.

Chaque photocopie représente une « une de couverture » que j’ai choisie parmi différentes éditions de l’Étranger issues de 13 graphies différentes.

Jaquette du livre de poche.                       Unes de couvertures.

Chaque rectangle est cerné d’un listel bleu plus foncé :

L'Etranger d'Albert Camus, détail.De plus la tête est jaspée en bleu tout en laissant apparaître 3 guillotines.

L’Étranger d'Albert Camus, guillotines.

En outre les gardes, montées sur listels, sont en coton : L’Étranger d'Albert Camus, gardes en tissu.

Les différents bleus s’accordent bien.

L’Étranger d'Albert Camus, pièce de titre

Le dos est lisse et le titre est poussé sur une étiquette en cuir à « 1/5 + une garde » du haut du livre.

 II) – L’Étranger d’Albert Camus, le livre

L’Étranger est le premier roman d’Albert Camus. Il a paru en 1942 chez Gallimard.

Il s’agit aussi son plus grand succès et a été traduit en 68 langues.

Son tirage, à ce jour, dépasse les  7 millions d’exemplaires dans le monde.

C’est le troisième roman francophone le plus lu dans le monde, après Le Petit Prince de Saint-Exupéry et Vingt mille lieues sous les mers de Jules Verne

Pour tout savoir sur ce livre grâce à Wikipédia cliquez ici!

 III) – L’exemplaire

Cette édition a été tiré sur vélin d’Arches à 600 exemplaires pour  le compte des « Biennales Mondiales de la Reliure d’Art », à l’occasion de leur 19ième édition.

Justificatif du tirage.En voici la page de titre et en frontispice le portrait de Camus par Olivier Jodan.

Page de titre.

Pour faire voyager mes reliures

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.