Timbre « Métiers d’art : Relieur »

Timbre « Métiers d’art : Relieur », planche de 30 timbres à 1,05 €.

Feuille de 30 timbres, tirage 500010 exemplaires.

D’abord, dans cet article, je décrirai le timbre.

Puis, je parlerai de son auteure.

Enfin, je dénoncerai les grossières erreurs qui en dénaturent l’objectif.

 I) – Timbre « Métiers d’art : Relieur », description

Timbre "Métier d'art : Relieur", l'unité.

Ce timbre représente un relieur en train de coudre un livre.

Au fond on y voit des bobines de fil.

Au premier rang se trouvent 3 livres reliés. Le livre du dessus a pour auteur : « Jeanne Pinaud » et pour titre : « Égypte 1898 », je n’en trouve de traces nulle part.

II) – La créatrice

La création de ce timbre est de Florence Gendre. Si vous voulez voir son site cliquez ici.

Photo de Florence Gendre.Voici une photo, de la créatrice du timbre, extraite de son blog.

 III) – Les grossières erreurs

Je passerai sur le texte accompagnant la sortie du timbre pour me consacrer au timbre lui-même (et pourtant il y en aurait à dire sur son imprécision, ses erreurs et sa rédaction confuse).

Informations sur le timbre.

Je reproduis la partie incriminée :

Timbre "Métier d'art : Relieur", les erreurs.En premier lieu : il n’y a pas d’emplacement pour les chaînettes, c’est à dire pour les endroits où le fil pénètre dans le cahier et en ressort.

C’est grâce à ces chainettes que le relieur/se lie les cahiers les uns aux autres.

Voici ce que l’on aurait du voir : Détail de la couture d'une reliure.

Sur le timbre il n’y a pas de reliure possible seulement un empilement de cahiers indépendants les uns des autres.

En second lieu, on peut constater que le dos ne « monte » pas; ce qu’il devrait faire d’1/3 ou d’1/4 pour permettre de l’arrondir, puis de l’endosser afin de former le mors dans lequel se logeront les cartons.

Il s’agit du B.A.-BA de la reliure. Sinon il faut parler d’autre chose : brochure, encartage….

Je ne reproche pas à Mme Gendre d’ignorer le B.A.-BA la reliure, ce n’est pas son métier.

Simplement je trouve très regrettable que lors de l’émission d’un timbre consacrant les « Métiers d’Art », les services adéquats de La Poste aient négligé de faire superviser le travail par un relieur/se.

Pour faire voyager mes reliures

3 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.