1 an de mon blog de reliure : concours !

Tout d’abord, chers fidèles lecteurs, je vous souhaite tout le meilleur pour 2017 : de beaux livres, des reliures à l’or fin, de magnifiques papiers marbrés, de la créativité et de la joie !

Pour fêter la nouvelle année (2017 + mon blog), j’ai décidé d’offrir à 5 d’entre vous 2 petits livres reliés faits main. 

  • Ce sont des pièces uniques donc d’une valeur inestimable ! (mode d’emploi ici pour ceux qui souhaiteraient se lancer)
  • Les reliures sont demi-cuir avec du papier marbré, titrées à l’or fin
  • Les pages sont vierges pour ceux qui souhaiteraient se lancer dans un travail de rédaction

Les voici mis en situation ci-dessous (avec un dé à coudre pour vous donner une idée de l’échelle) :

concours, mini-livres concours, mini-livres concours, mini-livres concours, mini-livresconcours, mini-livres concours, mini-livres

Pour participer à ce concours et tenter de remporter l’un de ces duos de mini-livres, rien de plus simple. Il vous suffit de :

1. Poster un commentaire indiquant votre reliure ou mini-livre préféré en expliquant pourquoi (merci d’indiquer un e-mail valide pour prendre contact si vous faites partie des gagnant)
2. De plus, vous pouvez :
– devenir fan de ma page Facebook (si ce n’est pas déjà le cas) pour ceux qui sont sur ce réseau social
– taguer un @ami en commentaire du post Facebook annonçant le concours, @ami auquel vous aimeriez offrir l’un des 2 petits livres à gagner ou qui partage votre amour des beaux livres ou du travail fait-main

Je choisirais les 5 gagnants sur la base de mes commentaires préférés. Et oui, le jury est souverain 🙂

Le concours est officiellement déclaré ouvert et se clôturera le 20 janvier prochain.

A vous de jouer !

Pour faire voyager mes reliures

25 Comments

  1. On ne sait que choisir ! Mais puisqu’il le faut bien, L’Acacia de Claude Simon.
    J’offrirai (si je gagne), l’un de mes livres à Marcelita Swann.
    Ces reliures sont des merveilles et j’aimerais être dans la tête du créateur au moment de l’idée initiale.
    En reste-t-il beaucoup à nous présenter ?
    Patrice Louis

    • Merci pour toutes ces gentillesses, un peu (beaucoup) imméritées.
      Bon choix de destinataire!
      Il me reste quelques reliures à présenter plus toutes celles à faire!

  2. Ma préférence va à la reliure plein cuir rouge & verte « Arrière-histoire du poème pulvérisé » de René Char. La banquise y est joliment découpée et le papier cuve parfaitement assorti <3

  3. Je participe avec plaisir ! Superbe travail, fin et minutieux, j’aime beaucoup, surtout la première reliure, car le vert est la couleur de l’espoir. Merci et belle année 2017 !

  4. Bonjour ! Je suis enchantée par votre concours, et surtout votre scénographie pleine de poésie avec dé à coudre et piano : quelle délicatesse, bravo 🙂 et mon livre préféré est le premier, il laisse laisse le hasard infuser, c’est délicat et charmant !

  5. Difficile de choisir parmi vos reliures: je les aime toutes, dès que j’en choisis une c’est l’autre que je préfère et ainsi de suite.
    D’autre part, comme le frontispice de votre blog me plaît bien j’y ai repéré le premier livre,le joli vert m’attire particulièrement car je suis absolument certaine qu’il s’agit du Musset coquin que vous avez cadenassé.
    Privée de volition,je choisis ce singleton!

  6. Je choisis le petit livre n°3,
    Tout d’abord le dos, les dorures à l’or fin imitant un 5 nerfs, un grand classique.
    Le titre du livre et son auteur restent flous, mais nous laissent imaginer que c’est une miniature d’une de vos reliures, je pense à un Jules Verne par exemple.
    Ensuite le papier, ce beau papier rouge avec ses reflets argentés,
    L’ensemble met en valeur votre si jolie vitrine avec le pianiste et les chanteuses, faisant ressortir le rouge de la bordure, et les chanteuses dans leur robe crème.
    Bref, un doux moment de poésie..

  7. Puisqu’il faut choisir (gros soupir), j’ai décidé de me rendre au Mariage de Figaro, promesse d’une Folle journée.

    Le propre d’une œuvre d’art n’est-il pas d’abord de nous surprendre ? Un livre vêtu de cuir et d’ardoise, c’est résolument Rock’n’roll. Il est vrai que pendant un temps (très court), j’ai douté de ce que j’avais sous les yeux – notre hôte n’est-il pas un grand farceur ?!

    Il y a quelque chose de cosmique dans cet objet-livre singulier. On pourrait y voir (de loin) le monolithe de « 2001 L’Odyssée de l’espace ». A moins que ce ne soit le livre de chevet de Dark Vador. Plus il me regarde, plus j’y vois un morceau de matière noire, rendu visible par un rayon de lumière, lequel aurait été maîtrisé par les mains d’un créateur au savoir-faire audacieux. La robustesse et la fragilité de l’ardoise ne suggèrent-elles pas le yin et le yang de notre condition humaine ?

    Quant à la performance technique, elle me laisse sans voix.

    Ce blog évolue dans un espace-temps où règnent à la fois la beauté et le doute, la fantaisie et le stress – la vie, en somme. Merci.

    PS : Je n’ai pas fumé la moquette. Je suis encore sous le charme du livre d’Etienne Klein, « Le pays qu’habitait Albert Einstein ». 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.