S4E02 – « L’art d’être grand-père », recollage de la peau

boursouflure supérieure gauche  Recollage de la partie supérieure gauche de la une de reliure.

Il va falloir que j’insère entre le carton et le cuir, au niveau du décollement, de la colle blanche.

J’ai besoin d’un outil fin et pointu. J’hésite entre :

  • un cutter (Olfa, pointe à 30 d°)
  • un scalpel (manche n°3 et lame n°15)
  • un couteau (Laguiole, une lame et un poinçon, spécial berger, manche en cade si odorant, lame gravée à mon nom)
  • un poinçon (acier trempé)
  • un cure-dent (en bouleau)

outils pour le recollage

Simone Renant (si talentueuse dans quai des orfèvres de Henri-Georges Clouzot) va m’aider à choisir 🙂

Le cutter Le scalpel scalpel pour le recollage?Le poinçon poincon

Le repoussoir à cuir repousse cuir pour le recollage le cure-dent   Le couteau Mon laguiole pour le recollage?

Pour le recollage, je vais utiliser le scalpel (merci Simone), manche n°3 et lame n°15.

En premier, je dois un peu gratter, au scalpel, le champ du carton car il y a des points d’adhérence du cuir.

Y aller tout doucement !

Pour prendre moins de risques, je vais d’abord émousser la lame au papier de verre.

Insertion de la colle entre le cuir et le carton grace au scalpel.

Surtout :

  • maintenir le scalpel bien à plat
  • enfoncer doucement la lame émoussée recouverte de colle
  • s’arrêter au moindre soupçon de résistance pour ne pas percer le cuir

C’est épuisant !

Insertion de la colle entre le cuir et le carton grace au scalpel.

Mais il faut aller jusqu’au bout de la boursouflure.

  1. Bien tartiner de colle mais ne pas percer le cuir et ne pas décoller d’avantage la peau.
  2. Ensuite, avec les doigts presser le cuir pour faire partir l’excédent de colle dans le mors.
  3. Après, mettre en presse entre un carton et le verso du plat à l’aide de deux pinces pas trop fortes pour ne pas marquer le cuir.

Un bon recollage est à ce prix !

Mise en presse du livre avec des pinces pour le recollage. Mise en presse du livre avec des pinces pour le recollage.

Et 15 min plus tard, voici le résultat :

Après le recollage du cuir en haut à gauche. détail : Détail du plat après le recollage du cuir en haut et à gauche.

Pour rappel : boursouflure supérieure gauche

Ouf, ça a marché ! Il me reste deux grandes boursouflures à combler mais je ferai çà plus tard car je suis nerveusement épuisé et que j’ai d’autres reliures sur le feu. (En plus, je viens d’apprendre que je suis à nouveau grand-père. Que du bonheur!)

A suivre, en espérant que cela fonctionne aussi bien mais ce n’est pas gagné car le décollement est plus important.

Je comprends mieux les difficultés auxquelles sont confrontées les restaurateurs de reliures.

Pour faire voyager mes reliures

7 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *