Gruel & Angelmann : Nouvelles heures et prières

Gruel & Angelmann : Nouvelles heures et prières.

Pour en savoir plus sur Gruel & Inglemann cliquez ici!

D’abord, dans cet article, je dépeindrai la reliure.

Puis, je décrirai le décor de la reliure.

Alors, j’évoquerai le livre.

Puis, je parlerai de la chemise et de l’étui.

Enfin je ferai une enquête « policière » pour en connaître l’origine.

 I) – Gruel & Angelmann : Nouvelles heures et prières, la reliure

Il s’agit d’un plein maroquin rouge à cinq nerfs.

Les gardes en moire bordeaux sont séparées par une charnière en cuir.

Gruel & Angelmann : Nouvelles heures et prières, gardes en moire. Gruel & Angelmann : Nouvelles heures et prières, gardes en moire.

Les trois tranches sont dorées à l’or fin et celles de tête et de queue se terminent par une tranchefile main chapiteau, tricolore vert/jaune:rouge.

Gruel & Angelmann : Nouvelles heures et prières, tranches or.

Gruel & Angelmann : Nouvelles heures et prières, tranches dorées. Gruel & Angelmann : Nouvelles heures et prières, tranchefile tricolore.

 II) – Gruel & Angelmann : Nouvelles heures et prières, le décor de la reliure

Impressionnant décor à l’or fin.

Gruel & Angelmann : Nouvelles heures et prières                  Gruel & Angelmann : Nouvelles heures et prières

Gruel & Angelmann : Nouvelles heures et prières         Gruel & Angelmann : Nouvelles heures et prières

Un peu lourd peut-être?

La reliure est signée en pied par : » Bouassé-LebelMassin » :

Gruel & Angelmann : Nouvelles heures et prières

 III) – Le livre

– Gruel et Engelmann, Paris 1860 (S.d.), In-16 carré (12×15,5cm), 176pp. (6), relié. – Edition originale de ces heures entièrement réalisées en chromolithographie et inspirées des manuscrits enluminés médiévaux.

176 chromolithographies montées sur onglet, dont le titre, 4 hors-texte en sépia et or, le reste en compositions décoratives (animaux, hommes, fleurs, rinceaux.) autour du texte, chaque page étant différente.

De plus, à la fin de l’ouvrage, se trouvent 4 pages destinées à noter des souvenirs de famille et la marque de l’éditeur-imprimeur in fine.

 IV) – Chemise et étui

Chemise et étui. Chemise et étui.

Chemise et étui. Chemise et étui.

ChemiseChemise

 V) – Enquête « policière pour déterminer l’origine ce livre

Je me suis toujours demandé comment ce livre était arrivé dans ma bibliothèque.

Je ne suis pas croyant et j’ai une sainte horreur du clinquant.

Comme seul indice j’avais, avant la page de titre, une feuille de parchemin qui protégeait une page  avec un chromo un monogramme et une date peinte à la main

Page en pachemin.Indications de l'origine du livre.

Un double L majuscule et une date « 10 juin 1903 »

Indices de l'origine du livre.« Sacré bon sang mais c’est bien sûr » : les deux « L » sont les initiales de ma grand-mère paternelle « Louise LOUIS », née Louise RIEUNIER et après vérification dans les archives familiales,la date est celle de son mariage avec mon grand-père René Louis.

Il s’agit donc d’un cadeau offert à ma grand-mère à l’occasion de son mariage.

Une façon agréable de prier, je suppose.

3 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.