Comblage en queue, pourquoi et comment ?

Dans cet article, je décris le comblage en queue en me basant sur celui que j’ai réalisé pour le livre :  « l’ordination » de Julien Benda.

 I) – Comblage en queue, pourquoi ?

Les livres sur grand papier et grandes marges ne peuvent être harmonieusement reliés que si l’on a pris la peine de faire un comblage en queue.

Comblage en queue : les cahiers de tailles différentes

En effet les témoins ayant des tailles différentes le bas du dos est moins épais que le haut du dos ( les pliures des feuilles sont en haut du dos donc le problème se situe en bas du dos). Il est de plus mou!

Comblage en queue : avant le comblage

C’est pourquoi le dos risque d’avoir une cambrure disgracieuse.

D’autre part il ne sera pas possible de positionner la tranchefile faute de support droit.

Par ailleurs, dans cet exemple, le comblage en queue est d’autant plus nécessaire que les 2 livres reliés en 1 tome n’ont pas exactement la même taille.

Comblage en queue : les cahiers de tailles différentes

 II) – Comblage en queue, comment ?

Toutefois je ne parlerai ici que du comblage fixe (il existe de plus un comblage provisoire que l’on retire une fois la reliure terminée).

En premier il faut tailler des bandes de simili japon . Les dimensions seront : 8 mm de large sur de 1 cm de longueur de plus que la taille du plus grand témoin.

Ensuite il faut plier ces bandes en deux dans le sens de la longueur.

Puis on doit les couper en flèche sur 0.5mm. Alors la coller à la pliure de chaque feuille.

Comblage en queue : pose d'une bandeDe même le faire pour toutes les feuilles.

Comblage en queue : cahier comblé Comblage en queue : feuilles d'un cahier

Alors reformer les cahiers,

Comblage en queue : cahier comblé. Comblage en queue : détail Comblage en queue : cahiers à plat.

puis le livre.

De surcroît couper l’excédent des bandes de manière que l’on obtienne un bas de dos droit.

Comblage en queue : détail   Comblage en queue : aprés couture Comblage en queue : dos avant l'endossage

Pour finir mettre en presse, coller la mousseline et passer les cartons.

Le comblage est désormais terminé.

Comblage en queue : mise en presse Comblage en queue : collage de la mousseline et alignement

 III) – Comblage en queue, utilisation.

On peut désormais faire une tranchefile main qui s’appuie sur le comblage…

Comblage en queue : tranchefile

…et relier

Comblage en queue : après couvrure

Pour faire voyager mes reliures

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *