Encarts publicitaires 1927 (6)

Encarts publicitaires 1927 (6)

Dans cette série d’articles (6 épisodes) je montrerai des publicités autour de la reliure datant de 1927.

Pour lire l’épisode (1) cliquez ici.

L’épisode (2) s’obtient en cliquant là.

L’épisode (3) est accessible en cliquant sur ces mots.

On peut lire l’épisode (4) en cliquant dessus.

Enfin en cliquant à cet endroit on a l’épisode (5).

En premier, dans cet épisode, je montrerai 5 publicités de sociétés liées à la reliure et j’en raconterai le devenir.

Alors, j’expliquerai d’où elles viennent.

Enfin, pour vous amuser, je citerai Alphonse Allais.

 I) – Encarts publicitaires 1927 (6), les encarts

 A) Manuel du commis-Papetier par A. Bourgeois

Manuel du commis-papetierQuand j’ai lu sur cet encart publicitaire que ce manuel du Commis-Papetier comportait 283 pages, j’ai été un peu interloqué!

Tout ça de pages pour devenir Commis, cela semblait un peu surdimensionné.

Mon sang ne fit pas 2 tours, il ne fit qu’un tour et je tentais de me procurer ce livre. Aussi tôt dit, aussi tôt fait et je le trouvais chez Rakuten à un  prix totalement indécent…

Et le voici :                 Manuel du Commis-Papetier.

Donc je l’ai lu.

Et surprise, en fait il s’agit d’un manuel de typographie, de lithographie, de taille-douce, de fabrication et classification de papier, de reliure etc, sur le thème qu’il faut tout savoir de ce que l’on vend.

Cela correspond à 3 années d’études à l’école Estienne, tout ça pour vendre des tailles-crayons et des ramettes de papier.

Dans les dernières pages apparaissent enfin des conseils utiles à un commis.

Je cite au hasard : « Une déférente distance, sans obséquiosité ni raideur, laissant à chacun sa place respective, l’assurance du savoir et non celle de la présomption, feront naître rapidement le courant sympathique, prélude de la confiance, plante délicate qui ne croît que lentement ».

Si en suivant ces conseils le commis-Papetier ne grimpe pas rapidement les échelons, c’est à désespérer du progrès social.

 B) Machines modernes pour le Cartonnage, Établissements E.Cohen

Machines modernes pour le cartonnage et les travaux du papier, Etablissements E.Cohen

Cette société n’existe plus.

 C) Manufacture de peaux Vve.Moutailler, Groussin et Cie.

Encarts publicitaires 1926, Manufacture de peausserie Moutailler, Groussin.Cette société n’existe plus.

D) Fabrique d’Outils de Relieurs, Soubeyran, Chavanne & Cie.

Fabrique d'outils de relieurs Soubeyran, Chavanne & Cie.

Cette société n’existe plus.

 E) Or, Argent, Platine en feuilles, L. Jouhaud.

Encarts publicitaires 1927Cette société n’existe plus.

II) – Encarts publicitaires 1927 (6), origine de ces publicités

Tous ces encarts proviennent du livre : « Manuel du relieur » de J.Lemale, publié à Paris en 1927 chez :  » Librairie J.B. Baillière et Fils ».

L'origine Encarts publicitaires 1927, l'origine

A cette époque il était courant que ce type de manuel soit truffé de publicités professionnelles.

origine

III) – Citations d’Alphonse Allais

Et pour finir 2 poèmes d’Alphonse Allais :

1) un poème homophonique légèrement abscons, voire abstrus! :

-Eau, puits, masseur, raide, huis, habit, table, chandelle,

Oh! puis ma sœur, réduits habitables, chants d’elle.

2) 2 vers à la rime « riche »!

Bott, en dansant la valse et le boston, usa

Le parquet de Mary Webb, à Boston (U.S.A).

 

 

 

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.