Carnets de notes (1994-1995) : Épisode 17, conductivité

Pour comprendre cet épisode « Carnets de notes (1994-1995) », il est bon de lire ou relire les explications dans l’épisode1.

D’autre part, lire les autres épisodes, permet de comprendre le but de ce travail.

lire l’épisode 2, l’épisode 3, l’épisode 4, l’épisode 5, l’épisode 6, l’épisode 7, l’épisode 8, l’épisode 9 ,l’épisode 10, l’épisode 11, l’épisode 12, l’épisode 13, l’épisode 14 , l’épisode 15
et l’épisode 16.

Tout d’abord, dans cet article, on constatera que ces carnets ont, pour une fois, énormément  de points communs techniques mais sont totalement différents.

Ensuite, je répondrai à la lancinante question : « un demi-cuir conduit-il l’électricité ? »

Une ingénieuse expérience permettra d’y répondre de manière infinitive.

Et pour finir un jeu.

 I) – Carnets de notes (1994-1995), les points communs

Carnets de notes (1994-1995)

Ces 2 carnets ont en commun une même technique, des mêmes matériaux et une même inspiration.

A) La même technique

Ces 2 carnets sont des bradels à plats rapportés. En effet, les plats ont été décorés à part. Cela se voit en constatant que le dos et les plats sont couverts de cuirs différents. Effectivement, les dos ont respectivement rouge et bleu, alors que les plats ont un encadrement blanc.

Du reste on constate que le cuir blanc a mal vieilli :

Carnets de notes (1994-1995), défaut de la basane blanche.De fait, ce n’est pas une surprise car j’avais utilisé une mauvaise basane qui semblait plus peinte que teintée dans la masse.

B) Le même matériau

En plus des cartons et des papiers ces carnets sont couverts d’une mosaïque de cuirs de saumon, des tanneries de Callac,dont les couleurs ressemblent bien à celles utilisées par Mondrian. On peut admirer le tannage quand on voit ces peaux 26 ans après leur achat.

C) La même inspiration

Les compositions des plats sont grandement inspirés des œuvres de Pietr Mondrian, peintre néerlandais (1872-1944), pionnier de l’abstraction.

Voici 3 de ses œuvres :

Carnets de notes (1994-1995), inspiration.      Carnets de notes (1994-1995), inspiration.        Carnets de notes (1994-1995), inspiration.

 

II) – Carnets de notes (1994-1995), les différences

Certes, malgré toutes ces similitudes, ces carnets se déclinent d’une manière différente.

 a) Le mien

Carnets de notes (1994-1995), décor.Premièrement, les décors en peau de saumon, sont symétriques par rapport au dos :

Carnets de notes (1994-1995), décor.                                Carnets de notes (1994-1995), décor.

Ensuite j’ai fait dorer la tête à l’or fin par un doreur sur tranche :

Carnets de notes (1994-1995), tête-or.

De plus, elle se termine par une tranchefile bicolore rouge-blanc.

Carnets de notes (1994-1995), tranchefile cuir.Enfin, les gardes couleurs sont en papier marbré de chez Relma :

Carnets de notes (1994-1995), gardes.

 b) Le sien

Carnets de notes (1994-1995), décor.Premièrement, les décors en peau de saumon, sont symétriques par rapport au dos :

Carnets de notes (1994-1995), décor.                        Carnets de notes (1994-1995), décor.

Ensuite, j’ai fait dorer la tête à l’or fin par un doreur sur tranche :

Carnets de notes (1994-1995), tête-or.

De plus, elle se termine par une tranchefile bicolore bleu-blanc :

Carnets de notes (1994-1995), tranchefile cuir.Enfin, les gardes couleurs sont en papier noir :

Carnets de notes (1994-1995), gardes.

III) – Carnets de notes (1994-1995), la conductivité

La conductivité d’un corps caractérise sa capacité à diffuser de la chaleur, conduire de l’électricité ou laisser passer un fluide.

Pour ce qui est de cet article, j’étudierai la conductivité électrique.

Carnets de notes (1994-1995), expérience de conductivité.Comme on peut le voir sur cette photo les fils en cuivre conduisent très bien l’électricité (résistance quasi nulle) et l’ampoule s’éclaire fortement.

Alors, introduisons habilement entre la prise de courant et l’ampoule une reliure en cuir.

Carnets de notes (1994-1995), expérience de conductivité.        Carnets de notes (1994-1995), expérience de conductivité.

Et branchons le courant :

Carnets de notes (1994-1995), expérience de conductivité.Ainsi donc, que constate-t-on? Que l’ampoule reste éteinte!

Conclusion : la conductivité d’une reliure en cuir est nulle.

Application :Si, un jour, vous avez des fils électriques dénudés et que vous n’avez pas de chatterton, alors choisissez dans votre bibliothèque un livre relié, plein-cuir ou demi-cuir, et servez-vous-en pour envelopper les fils.

IV) – Carnets de notes (1994-1995), le jeu

Ce détail provient-il du mien ou du sien ?

Carnets de notes (1994-1995), le jeu.

 

Pour faire voyager mes reliures

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.